Prendre soin de soi pour une sexualité harmonieuse

La vie nous est donnée et notre mission est d’en prendre soin, de prendre soin de nous. Quand nous dérogeons à cette règle nous tombons malade, nous épuisons et perdons le sens et le goût de la vie.

Prendre soin de soi 3

Prendre soin de soi, c’est aussi se permettre d’être pleinement disponible à l’autre dans la sexualité. Si je ne satisfais pas à mes propres besoins, je vais attendre de l’autre qu’il le fasse à ma place. Alors c’est un peu comme une prise d’otage : j’exige de lui qu’il sache me combler, là ou je suis quelque part déficiente vis à vis de moi-même.

 

Le compagnon pourra alors ressentir de la pression en voulant être ultra-performant ou l’envie de fuir pour ne pas avoir à vivre cela. Cet échange tout en lourdeurs se passe souvent sans échange de mots, sans réelle conscience, mais avec le ressenti profond que quelque chose ne va pas. Souvent la femme ne se sentira pas suffisamment honorée, et l’homme ne sachant pas comment s’y prendre ira très/trop vite ou refusera tout simplement l’acte sexuel.

 

Prendre soin de soi, comment?

Prendre soin de soi ce n’est pas nécessairement s’offrir quelque chose de cher, et qui exige beaucoup de temps. Prendre soin de soi, c’est apprendre à ouvrir les portes de son cœur et à savourer la délicatesse de chaque instant. C’est savoir prendre le temps d’être attentif aux subtilités de ce que la vie nous amène et qui nous touchent.

Pour trouver des pistes pour prendre soin de vous et savoir vers quoi orienter votre attention, ces questions peuvent vous aider :

 

Qu’est ce qui est important pour vous en ce moment ? Qu’est ce qui vous nourrit ? En quoi vous sentez-vous créatif ? Qu’est ce qui peut vous faire oublier le temps et le reste du monde ?

Appuyez vous sur vos 5 sens, il est facile de trouver par leur intermédiaire des actions simples. Par exemple, sentir une fleur ou une épice, goûter à un met délicat, contempler une photo ou un paysage, apprécier le contact d’un tissu sous vos doigts, écouter une musique …

 

Prendre soin de soi 4Quand je suis attentive à provoquer ces instants où je peux savourer quelque chose d’essentiel pour moi, alors je me nourris et je satisfais à mes propres besoins. Voici quelques exemples qui parlent de moi et de mes valeurs : aller marcher dans la nature et m’emplir de toutes les odeurs, contempler un feu, observer mon cycle de femme.

 

Prendre soin de soi, pourquoi ?

Si je n’écoute pas ces besoins que sont les miens d’être par exemple en contact avec la nature, c’est comme si je me coupais d’une part de moi. Je deviens comme une plante qui a soif : je me rabougris, je m’assèche. Je suis alors prête à tout absorber pour apaiser ma soif, mais le problème c’est qu’il n’y a que l’eau de ma propre source qui puisse me contenter. Si j’essaie d’aller vers mon compagnon pour qu’il me donne de l’eau de sa source, et bien elle ne me contentera pas, elle ne me nourrira pas comme j’en ai besoin, je resterai sèche. Je vais continuer de me ratatiner et je vais m’accrocher à lui de plus en plus dans l’espoir qu’il me donne à boire, même s’il ne pourra jamais le faire à ma place !

 

J’ai besoin d’aller boire à ma propre source : aller dans la forêt, observer la lune, faire un feu, marcher pieds nus dans l’herbe… peu importe… Ce qui compte là c’est que je suis ce qui me vient intuitivement et que je suis autonome dans mon processus. Je n’ai pas besoin que l’on m’emmène me promener en forêt, non je sais que j’en ai besoin et je me prends en charge au moment où c’est là.

 

Et dans la sexualité ?

En se retrouvant dans la situation où votre compagnon fuit les échanges intimes ou est insatisfaisant selon vous dans la sexualité, 2 attitudes sont possible :

  • la première consistera à « s’obstiner » en demandant des comptes au partenaire, voir en remettant en question la relation, et à ruminer la tristesse et/ou la frustration,
  • le deuxième consistera à regarder les choses en face et à admettre que le problème trouve son origine en vous, et que votre compagnon n’est en rien responsable de ce qui vous bouleverse. En faisant ce constat, la verbalisation de ce qui se joue en vous sera précieuse pour votre compagnon. Cela lui permettra de sentir que subtilement c’est comme si la pression commençait déjà à se lever de ses épaules : en effet vous vous prenez en charge !

prendre soin de soi 1

Cela pourrait donner quelque chose comme :

« je suis frustrée j’ai l’impression que tu n’es pas à l’écoute de moi, comme si tu ne sentais pas ce dont j’ai besoin. Ça va trop vite je ne suis pas prête, ça me fait peur, je suis triste, j’ai envie que ce soit différent. 

Maintenant j’ai besoin de prendre un temps pour moi et je reviendrai vers toi quand ça ira mieux. »

 

Et que faire pendant ce temps pour vous ? Vous nourrir ! Trouver une action qui est faisable dans l’instant et qui vous permettra de prendre soin de vos valeurs, de ce qui est important voir essentiel pour vous !

Il y a fort à parier que vous reviendrez à votre compagnon différente, plus sereine et disponible à l’échange. Il y a aussi de fortes chances pour que vous ayez alors un recul bien plus grand sur la situation qui au préalable vous apparaissait intolérable.

prendre soin de soi 2

S’il fallait prendre soin de sa santé comme on prend soin de se divertir alors on ne serait jamais malade. François Gervais

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *