Œuf de Yoni ou l’art de se découvrir

Aujourd’hui je vous parle de L’oeuf de Yoni, et de mon tout nouvel ebook!

J’évoquais dans un article précédent l’importance de prendre soin de soi pour une sexualité harmonieuse. Prendre soin de soi cela peut être par des actions qui vous nourrissent, par exemple aller dans un lieu ou faire quelque chose qui a une importance particulière pour vous. Et cela peut aussi être de prendre soin de votre corps en allant par exemple vous faire masser, en faisant du sport ou en allant au spa.

Soigner son corps c’est selon moi comme de reconnaître et d’honorer combien nous sommes chanceux d’avoir à notre disposition un véhicule si précis et précieux. Le massage peut vraiment permettre de remettre cela au centre de l’attention. Le massage, comme toutes les thérapies manuelles, ou comme le mouvement tel que la danse, soigne les endroits qui ont mal et remet en conscience ceux que l’on a négligés. En lui portant de l’attention, le corps s’harmonise, s’unifie, se recentre. Mais qu’en est-il du sexe ? Intégrons-nous réellement notre sexe dans ce « prendre soin de son corps » ?

5237066083_6f0f6b8763_m

Bien souvent le sexe est oublié, négligé, caché. Il est cet espace de non-lieu et de non-dit, comme si il n’y avait pas besoin d’en parler ou que justement c’était beaucoup trop compliqué d’aborder le sujet.

Et pourtant, notre sexe tout comme le reste de notre corps a besoin de soin, d’attention, de reconnaissance. Il a besoin d’être intégré au corps, et le corps a besoin que le sexe soit pleinement présent.

La sexualité peut être un moyen de porter de l’attention au sexe, et chacun peut consciemment ressentir lors de l’acte sexuel combien son sexe vibre jusque dans le reste du corps, et combien le corps est intégralement connecté au sexe. Sans mise en relation entre les ressentis du sexe et ceux du reste du corps, la zone des organes génitaux reste comme tronçonnée, dissociée ou en tout cas non synchronisée avec le reste. On se retrouve alors avec une sensation morcelée entre les différentes parties du corps: d’un côté les jambes, de l’autre le tronc, et au milieu un sexe.

Cependant là aussi il est possible d’aller vers plus d’autonomie pour prendre soin de son intimité. Plutôt que de dépendre d’un compagnon pour que notre sexe existe, il est possible de trouver un chemin de soi à soi pour s’honorer.

Comment trouver un chemin pour oser aller vers votre intimité en toute simplicité de vous à vous ? Comment est-ce que je peux m’apprendre et me découvrir jusque dans l’intime tout en me sentant sereine et douce avec moi-même ?

Mon objet n’est pas ici de vous parler de masturbation, même si cette thématique me tient à cœur (et que j’y reviendrai très prochainement). J’inviterais d’ailleurs plutôt à une notion que j’appelle « éveil corporel », qui consiste à oser laisser circuler dans tout son corps les sensations qui se lèvent plutôt qu’à se focaliser sur la seule région génitale, et à s’autoriser à vivre les sensations pleinement et dans l’instant, plutôt qu’à orienter toute son intention vers l’orgasme.

OeufsJ’ai aujourd’hui envie de vous présenter l’œuf de yoni. Il s’agit d’une pierre semi-précieuse en forme d’œuf. Après toute une phase d’approche très lente et respectueuse qui peut déjà apporter énormément d’enseignements par l’observation de nos comportements, cette pierre peut finalement être insérée dans le vagin. L’intention n’est pas de rechercher du plaisir sexuel, même si cela peut être une conséquence, mais bien de se découvrir et de s’explorer. L’objectif : connaître et habiter son corps jusque dans l’intimité.

J’ai découvert cet objet au hasard de mes recherches personnelles et il est devenu un outil essentiel de mon cheminement. Utilisé depuis la Chine ancienne pour l’initiation sexuelle des jeunes femmes et considéré comme favorisant le développement spirituel, il a été pour moi comme un phare dans la nuit. Enfin j’ai trouvé là un moyen de chercher et de découvrir par moi-même des réponses à mes questions. Et de m’apercevoir en plus que toutes mes réponses sont nichées au cœur de mon intimité. C’est comme si l’utilisation de l’œuf de yoni me permettait d’intégrer dans mon corps les découvertes et les avancées que je fais dans mon quotidien. Il me permet aussi de faire face à mes peurs et à mes résistances et à mieux me comprendre et m’accueillir.

J’ai été si touchée par cette découverte que j’ai décidé d’en écrire un livre, et c’est cette pierre précieuse que je vous livre aujourd’hui.

Si vous aussi cet objet vous interpelle, vous appelle, vous interroge, je vous invite à en découvrir plus au travers de mon expérience en suivant CE LIEN.

3635065668_1a2c0c8afe_m

Qui mieux que vous sait vos besoins ? Apprendre à se connaître est le premier des soins. 

Jean de la Fontaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *