Comment éveiller son corps

Une femme me témoignait l’autre jour qu’elle s’était réveillée un matin avec soudain une sensation de plaisir dans tout le corps, partant de l’épicentre de son sexe. Elle était un peu encombrée par cette sensation : d’un côté c’était plaisant, de l’autre elle trouvait cela étrange et gênant que cette sensation ait pu naître d’elle-même, sans même de stimulation par un partenaire.

Je lui partageais alors ma vision de ce phénomène qui est parfois spontané, et qui parfois naît à la suite d’un temps de relaxation intense du corps.

J’observe que les massages notamment peuvent mener à des sensations qui pourraient s’apparenter au plaisir à la naissance du désir sexuel. Il est important pour moi aujourd’hui de préciser que justement, là où il pourrait y avoir un pont vers la sexualité, il n’y a pas non plus de nécessité à cela, il est possible d’explorer ces sensations sans avoir à plonger dans un état d’excitation. La tentation est parfois très grande, mais pourquoi ne pas essayer d’ouvrir son champ de possible et d’aller vers l’inconnu ?

6337915546_5b8c23db0a_q

Le massage, de mon point de vue, est un moyen puissant de se mettre en lien avec son énergie de vie que l’on peut aussi appeler énergie sexuelle de vie, ce fluide qui nous traverse et qui nous invite à aller de l’avant et à créer. Le massage dénoue les tensions et les nœuds émotionnels qui encombrent le corps, il permet la mise en mouvement de l’énergie de vie qui était avant cloisonnée et enfreinte dans sa circulation.

Quand l’énergie de vie se réveille, c’est tout le corps qui réagit, y compris le sexe. Nous n’avons que peu l’habitude de ressentir de l’énergie dans notre sexe sans sauter sur l’occasion pour aller vers l’excitation.

Mais qu’en est-il par exemple si on laisse la respiration diffuser cette sensation dans tout le corps ?

Que se passe-t-il si l’on peut simplement savourer la douceur de l’éveil du corps, comme une longue ondulation qui nous traverse des pieds à la tête?

2875151555_f53a672ce0_q

Pour moi, c’est comme si cela permettait d’éveiller l’ensemble de son corps à la notion de plaisir, plutôt que de la cantonner aux habituelles zones érotiques, et en particulier à la zone génitale.

C’est par conséquent un moyen de sentir l’ensemble de son corps « nourri » par ce fluide vital qui énergise, c’est aussi un moyen de sentir toutes les parties de son corps reliées les unes aux autres, là où l’on peut avoir la sensation d’avoir une coupure au niveau de la taille, ou encore le tronc qui n’est pas vraiment solidaire avec les jambes.

Enfin c’est une sensation qui à coup sûr est nourrissante, là où la course vers l’excitation et l’orgasme peuvent parfois laisser un goût d’amertume, de « pas assez bien », ou encore de vide.

Cette pratique est simple à expérimenter, même si elle n’est pas facile car elle nous met face à des habitudes et aux pulsions sexuelles qui nous mènent droit vers l’excitation. Je vous invite simplement, quand vous sentirez la prochaine fois ce flux d’énergie -qui ressemble à l’excitation sexuelle- vous parcourir, à mettre votre attention sur votre respiration : sentez que votre souffle peut vous permettre de faire voyager la sensation dans l’ensemble de votre corps. Vous pouvez sentir qu’elle peut se diffuser jusqu’au bout de vos doigts et au bout de vos orteils, peut-être cela pourra vous aider de placer votre attention sur ces extrémités. Savourez cet état et laissez le perdurer le plus longtemps possible.

 

« Le bonheur n’est pas une destination à atteindre, mais une façon de voyager »

 

Crédit photos: Ajay Narayanan, Parg, Samuel Raj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *