Augmenter ses sensations sexuelles

« Ce n’est pas la pénétration seule qui va donner du plaisir à la femme »

« Une femme doit contracter son vagin pour augmenter son plaisir »

« Une femme a besoin d’une stimulation de son clitoris pour atteindre l’orgasme »

« Désir – excitation – orgasme sont les ingrédients indispensables à un rapport sexuel réussi »

Alors une fois encore, tout comme il est admis que nous devons être productif dans notre vie sociale et professionnelle, il faudrait aussi que nous le soyons dans notre intimité ? Faut-il maîtriser, contrôler, contracter son corps pour atteindre un objectif quand nous faisons l’amour? S’agit-il d’atteindre un orgasme absolument ou de partager un temps fort avec notre partenaire ? Cherchons-nous à faire une bonne performance ou simplement à être avec celui qu’on aime ?

Quand nous nous contractons en quête du plaisir, que nous cherchons par tous les moyens à y parvenir, que nous nous agitons en tous sens, nous arrivons parfois à une excitation irrésistible qui nous pousse à atteindre le paroxysme du plaisir au plus vite. Souvent l’homme jouit, parfois la femme y parvient. Souvent les rapports sont très courts, et quels sentiments nous laissent-ils après ? Sont-ils source d’épanouissement et réellement satisfaisants ? Laissent-ils aussi parfois une sensation de vide, une amertume, le regret de ne pas avoir été honorés comme nous l’espérions ?

Pour explorer de nouvelles voies, j’ai testé la lenteur, la présence, la détente voir même l’immobilité pendant les rapports sexuels. Et bien magie : les sensations sont décuplées, exactement de la même façon que lorsqu’on expérimente l’exercice de la caresse très lente de la main proposé dans un article précédent.

 

Voici 3 moyens pour augmenter ses sensations sexuelles :

 

  1. Etre consciente de son sexe

Et si on essayait de se mettre à l’écoute de notre corps et en particulier de notre vagin y compris en dehors des rapports sexuels ? Peut-être que cette partie de notre corps mérite elle aussi son lot d’attention ? Tout comme nous apprenons à nous connaître pour définir nos limites et appréhender nos besoins, connaître notre vagin ne pourrait-il pas nous permettre d’être plus à l’écoute de ce dont il a besoin dans la sexualité ?

Nous écoutons un gargouillement d’estomac, une douleur à l’épaule mais jamais notre vagin. Est-ce qu’il n’y a là aucune sensation ou est-ce que nous oublions simplement qu’il est présent en nous, même quand nous ne faisons pas l’amour ?

Par l’expérience, je constate que mon vagin est une porte d’entrée de l’énergie qui circule dans mon corps. Me mettre à l’écoute de cette partie de mon corps me donne l’impression d’être « complète », plus en lien avec moi-même et aussi plus ouverte au monde.

J’ai commencé cette prise de conscience lors d’une séance d’ostéopathie pendant laquelle la thérapeute me recommandait de visualiser des respirations par mon vagin afin d’en prendre conscience… Je restais bouche bée face à un tel conseil… mon vagin ? Quel intérêt de l’avoir en conscience ? Cette organe me semblait loin caché dans mon ventre et je n’étais pas capable de le ressentir en dehors des stimulations sexuelles. Je ne voyais aucun intérêt à ce conseil et pourtant, la curiosité m’a poussé à y repenser et à essayer jusqu’à ce que cela devienne quelque chose de naturel. Désormais mon vagin est présent à ma conscience, il fait partie de moi. Il n’est plus seulement un organe sexuel, il est vivant et réagit à mon énergie et mes émotions.

 

Intégrer son vagin à son corps semble essentiel pour se mettre à l’écoute des sensations ressenties dans l’échange sexuel. Plus de conscience amène aussi plus de sensibilité et donc plus de sensations.

 

Exercice de respiration par le vagin : Imaginez un tube lumineux traversant votre corps depuis le sommet de votre tête jusqu’à vos pieds et passant par votre cœur, votre ventre, et votre sexe. Imaginez que vous respirez le long de ce canal, sentez comment votre sexe réagit et ce que cela produit en vous

 

2. Etre détendue ici et maintenant

Si je pense à ce qu’il va se passer à la prochaine seconde, je m’échappe de la réalité, je « sors » de mon corps pour me réfugier dans mon mental. Dans la sexualité, je pense alors « objectif », « performance » et « satisfaction » : Est-ce que je fais assez bien ?, Est-ce que je lui plais toujours ?, Est-ce que je vais avoir un orgasme ? Parfois aussi je pense à mes attentes : il devrait plutôt me caresser comme ça, il faudrait se mettre dans cette position…

Bref le petit vélo dans la tête tourne, tourne, et pendant ce temps notre corps se retrouve sous pression pour obéir à toutes les commandes que nous lui lançons.

Nous cherchons à produire et/ou ressentir l’orgasme en mobilisant toute notre énergie pour y parvenir, en oubliant que profiter du chemin est aussi important que d’arriver.

Si je m’attarde à ce qu’il se passe ici et maintenant dans mon corps, je m’aperçois qu’il y a déjà beaucoup à savourer de la réalité. Si j’expérimente en plus d’être absolument détendue et d’arrêter de m’agiter en tous sens pour expérimenter la lenteur et prendre le temps de ressentir, je m’aperçois que les sensations décuplent. A ce stade ce qu’il va se passer après est secondaire, l’orgasme n’est pas un objectif. Peut-être qu’il viendra et c’est tant mieux, peut-être pas et j’aurai quand même savouré tout ce qui s’est présenté.

Etre en présence appelle automatiquement plus de présence de la personne qui se trouve en face de nous, même sans en parler. Expérimentez, vous verrez !

 

3. Faire l’amour de façon immobile

Après avoir pris conscience de son sexe, réussit à être détendue ici et maintenant et admis que l’orgasme n’est plus un objectif mais quelque chose qui peut arriver, il devient évident que le corps n’a pas besoin de beaucoup de stimulations pour ressentir du plaisir. Si les partenaires sont en présence l’un de l’autre et mettent toute leur attention dans leur union, ils ont besoin de peu pour partager beaucoup de plaisir.

 

Nous évoluons dans un monde où il faut « faire » beaucoup pour « mériter » et obtenir des résultats. La sexualité n’échappe pas à cette règle. Nous avons tendance à user des meilleures techniques en quête de plaisir et sommes tendus vers LE point de jouissance paroxysmique. Il me semble extrêmement soulageant de ne plus avoir la pression d’un résultat absolument et de m’apercevoir que le plaisir peut être immense même sans bouger.

 

A tester: Choisissez une position où vous pouvez rester immobile après la pénétration et dans laquelle vous pouvez vous installer confortablement. Unissez-vous en amenant une présence particulière de chaque partenaire aux 2 moments clés de la pénétration : au moment où les sexes entrent en contact, et au moment où le sexe de l’homme atteint le fond du vagin. Restez en lien avec vous même et ne passez jamais en force, prenez votre temps.

Tout en restant connecté à vos propres ressentis, regardez-vous, respirez et partagez vos sensations pour vous aider à rester ici et maintenant. N’essayez pas de fuir dans vos fantasmes, vos espérances, vos attentes ou vos pensées. Ne cherchez pas à maîtriser vos sensations. Laissez être ce qui doit être, et savourez ce qu’il y a à ressentir.

Incroyablement simple, extraordinairement puissant.

 

Ce qui est passé a fui; ce que tu espères est absent;
mais le présent est à toi.

Proverbe Arabe

 

Tags , , , ,

4 thoughts on “Augmenter ses sensations sexuelles”

  1. Bonjour!
    ouaw,
    la respiration par le vagin… en te lisant, on ne peut qu’essayer 😉
    tu as raison, on est plus dans le moment présent. Difficile de l’être, ou plutôt pas le temps de l’être! Trop frustré par la vie, trop occupé à l’organiser aussi?
    tu donnes des tuyaux pour s’épanouir sexuellement dans le couple?
    Ma petite communauté en ont besoin… et moi aussi 😉
    Alors, je reviendrai te lire!

    Agnès

    1. Le plaisir de savourer ce qui se déroule juste maintenant ou comment s’autoriser à vivre et à choisir pleinement nos chemins de vie…voilà une tâche qui ne manque pas de nous faire avancer!
      Mes astuces et conseils s’adressent à tous et permettent pour sûr d’avancer vers un épanouissement sexuel. Le mieux est de s’inscrire à ma newsletter pour recevoir régulièrement mes propositions 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *