Atma Jantzu et énergie sexuelle

Il est des cas où l’on sait pertinemment pourquoi sa sexualité est au point mort, et d’autres où c’est un grand mystère.

 

Le stress, l’accumulation de tensions nous entraîne bien souvent dans cette spirale où l’on se coupe peu à peu du corps. Nous sommes alors absorbés par nos pensées, les milles choses à faire qu’exige notre quotidien et nous oublions complètement de prendre soin de nous y compris de notre vie intime. Notre véhicule, notre corps, est mis de côté au profit de tous les besoins que nous construisons mentalement et qui prennent peu à peu le devant de la scène.

 

Nourrir notre corps, alimenter notre énergie de vie, prendre soin des valeurs qui sont essentielles pour nous devient secondaire et sournoisement nous commençons à agir comme des robots. Le monde dans lequel nous vivons peut vite nous amener à cette forme de « déshumanisation », où l’on finit par perdre le sens de ce que l’on a réellement à faire sur cette planète.

 

Alors comment se reconnecter à sa source de vie, ce flux à l’intérieur de chacun de nous qui sait et qui n’a pas besoin de mentaliser ni d’analyser pour se sentir en harmonie intérieur ? De la même façon, comment se remettre en lien avec son énergie sexuelle de vie, avec son désir, et avec la liberté qui circule en chacun de nous ?

7049238949_fc8a166569_m

Certains auront besoin d’aller régulièrement dans la nature, d’autres d’entreprendre un grand voyage pour prendre du recul, d’autres encore de se faire masser régulièrement pour garder le lien avec leur corps et leur essentiel, d’autres encore de faire face à un gros pépin de santé pour mieux mesurer ce qui est vraiment important pour eux…

 

Je souhaite aujourd’hui vous présenter une nouvelle approche que je trouve pleine de sens dans le cadre de cette recherche de fluidité de la circulation d’énergie : il s’agit du Atma Jantzu.

 

Le Atma Jantzu se présente comme « un art de transformation et de méditation aquatique », « un voyage de relaxation profonde en eau chaude ». Cette approche consiste à se laisser porter par l’accompagnant, et à complètement lâcher prise en se laissant aller aux mouvements qu’il impulse sur le corps flottant dans l’eau, amenant à la fois présence et état méditatif. Le contact avec l’eau chaude permet de se reconnecter avec la période prénatale où toutes les conditions étaient réunies pour notre bien-être. Le Atma Jantzu nous aligne ainsi avec notre essence profonde, nous libère des conditionnements, des blocages émotionnels, des traumatismes et du stress. Dans l’eau tout s’ouvre, tout devient fluide, l’essentiel voit le jour.

 

En quoi le Atma Jantzu peut avoir un effet sur l’énergie sexuelle ?

Par le contact avec l’eau et l’intention du thérapeute d’être pleinement dans le mouvement juste et spontané que le corps qu’il guide appelle, l’Atma Jantzu est une approche pleine de vie. Elle ne consiste pas à reproduire une série de mouvements codifiés, mais surtout à laisser être ce qui doit se libérer, ce qui doit bouger. L’eau appelle la vie, les mouvements spontanés également. Ce mélange unique amène une plus grande liberté et fluidité intérieure, englobant le corps dans son ensemble, y compris dans le bassin et le sexe qui sont souvent largement comprimés et figés par le stress et les tensions.

En ramenant de la circulation et du drainage dans le bassin, on favorise une meilleure circulation sanguine, lymphatique et énergétique dans le corps dans son ensemble, ainsi qu’une plus grande cohésion entre le haut et le bas du corps.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à regarder ces vidéos qui en disent plus long que de beaux discours : http://keepcoolman.wix.com/atma-janzu#!blank-6/cdst

 

A très bientôt, peut-être pour un cours de Atma?!

One thought on “Atma Jantzu et énergie sexuelle”

  1. Un article très intéressant, merci pour ce partage 🙂
    L’Atma Jantzu est une approche très intéressante, impossible de ne pas penser à nos premières sensations dans le ventre de notre mère en parlant de cette technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *