3 clefs de base pour ralentir et mieux savourer sa sexualité

5324122690_0f042f961e_q Notre société orientée vers la production et poussée à son extrême nous amène à adopter des comportements parfois dénués d’humanité. Nous avançons coûte que coûte, même si au passage nous perdons des plumes.

Pour produire il « faut » être fort, il « faut » réussir, il « faut » passer par telle et telle voie toute tracée. La sexualité ne manque pas à cette règle : nous sommes persuadés de devoir produire un orgasme, et que pour se faire il faut avoir du désir au bon moment, être performant et cependant à l’écoute de l’autre.

 

Ces croyances nous enferment peu à peu dans un fonctionnement qui se sclérose. Nous construisons peu à peu une sorte de cadre dans lequel il est « normal » d’évoluer et dans lequel nous avons tendance à nous crisper encore plus si quelque chose n’est pas conforme à nos plans.

Mais quelle place reste-t-il pour aller avec ce que la mouvance de la vie nous amène ? Quelle réaction avons-nous face à un imprévu qui s’invite dans un engrenage bien huilé? Quelle disponibilité avons-nous pour assouplir nos fonctionnements et aller avec le vent ?

 

Pourquoi apprenons-nous à rester conformes et constants quand la vie est faite de changements et de particularismes individuels ?

 

Et vous, que se passe-t-il en vous quand votre sexualité n’est pas celle que vous rêveriez qu’elle soit ? Une baisse de libido, du mal à communiquer avec votre partenaire, ou des difficultés à lâcher-prise et à avoir du plaisir pendant que vous faites l’amour… ?

 

Voici 3 clefs de base pour ralentir et mieux savourer sa sexualité…

 

  1. Ralentir et revenir aux sens

2319668104_87f8a45890_q(1)

Le slow sex est un mouvement prônant la lenteur dans la sexualité. De la même façon que le slow food est un moyen de nourrir son corps de façon respectueuse, le slow sex sera un moyen de retrouver de l’intensité et du plaisir dans des gestes simples. L’objectif n’est pas d’aller lentement pour le plaisir de s’économiser, mais bien de renouer avec l’ensemble des informations que nous transmettent nos sens.

Quand un bébé arrive sur Terre, et qu’on lui propose un massage, on s’aperçoit qu’il est très vite saturé par la foule d’informations qu’il reçoit quand on le masse. Au bout d’un court moment (10-15minutes) il a besoin qu’on lui laisse le temps d’assimiler ce qu’il découvre. En vieillissant, nous perdons parfois complètement la fraîcheur de cette intensité et il nous en faut toujours plus pour avoir du plaisir ou pour ressentir du désir.

 

Pour revenir à de la simplicité, la première clef consiste à se raccrocher à quelque chose de très concret et facile d’accès : les 5 sens.

Quand on s’entraîne simplement à écouter ce qui se joue au niveau de nos sens, et qu’on développe peu à peu ces capacités, le potentiel se déploie et amène beaucoup de profondeur et de subtilité en quelques gestes simples. (Pour aller plus loin sur ce thème des 5 sens, voir cet article)

 

  1. Respirer

207220245_137f148bc0_qQuand tout s’emballe, que l’on s’embarque dans des difficultés à communiquer, ou que rien ne va plus, nous avons la fâcheuse tendance naturelle à nous mettre en apnée.

Or la respiration est LA clef autour de laquelle tous les maîtres et les grandes traditions spirituelles construisent leurs approches.

Porter une délicate attention à l’air qui rentre et qui sort au niveau de ses narines, en observant simplement les pensées qui se présentent et en revenant toujours à ressentir ce qui se passe au niveau des narines : voilà comment respirer en conscience.

Cette approche est remarquable car elle permet d’instaurer une paix intérieure de façon quasi instantanée.

 

  1. Trouver de la souplesse

16995277029_896c2ddee2_qSe fixer un objectif et tout mettre en œuvre pour y parvenir est une mécanique qui peut permettre de se dépasser. En revanche la limite de ce système est qu’il pousse à aller chercher le résultat coûte que coûte, même si cela passe «  en force ».

Se poser un cap pour définir où l’on souhaite arriver, et rester ouvert à la façon dont cela se fera est une approche qui incite à avoir confiance que la vie amènera ce qu’il faut sur la route pour y arriver. La souplesse est un atout qui se développera alors pour permettre de voir les problèmes ou les difficultés comme des cailloux sur lesquels on peut rebondir pour traverser la rivière.

Comment envisager sa sexualité selon ce prisme ? Et si le seul souhait des partenaires consistait à partager un moment d’intimité à 2, sans autre intention que de connecter leurs corps et leurs cœurs ? Qu’est ce que cela apporterait que la pénétration ne soit même pas nécessaire ? Ou que le cap soit simplement de rester dans la pénétration sans aller vers l’excitation (voir article) ?

Quelle est la première image qui vous vient quand je vous évoque la souplesse ? Pourriez-vous la visualiser maintenant et ressentir ce que cela fait dans votre corps ?

Pour moi si je pense à la souplesse je ressens comme une onde qui part de mon bas ventre et remonte jusque vers ma poitrine. Dans les moments où je sens que je me fige sur des croyances ou des idées toutes faites, cette image de la vague est très précieuse pour me permettre d’aller vers plus de flexibilité et de souplesse. Pour m’aider à y avoir recours, je pourrais m’aider en affichant l’image de cette vague dans ma maison, ou encore sur le fond d’écran de mon ordinateur.

 

 

Ralentir, respirer, rester souple, 3 clefs pleines de simplicité qui ont besoin d’être entraînées et pratiquées dans le quotidien pour mieux savourer sa sexualité et sentir combien cela peut impacter le plaisir.

 

 

« Tout ce qui doit durer est lent à croître »

Louis de Bonald

 

 

Cet article a été écrit sur l’invitation du blog C’éclair et dans le cadre du festival « A la croisée des Blogs » Edition n°82 – Juillet 2015 – Ralentir pour réussir. On doit ce festival au site developpementpersonnel.org qui regroupe des blogueurs et blogueuses francophones.

2 thoughts on “3 clefs de base pour ralentir et mieux savourer sa sexualité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *